jeudi 27 mars 2014

VOITURE QUI VOLE


Quelle ne fut pas ma surprise en cette belle journée ensoleillée, de voir en rentrant m'affaler devant mon ordi un article du Point sur un véhicule fabriqué en Chine, qui vole. Enfin, qui se sustente on va dire. 

D'abord je me dit que le 1er avril n'est pas si loin et que les journalistes du Point ont juste voulu faire un poisson en créant le buzz... Puis je me dis qu'après tout why not ? Je suis de ceux qui sont fondamentalement persuadés que si le pognon qui est investi dans les armes et dans l'agriculture à grande échelle façon Monsanto, ou qui dort dans les coffres de la poignée de super-milliardaires que compte cette planète était investi dans de la recherche utile, ça fait longtemps qu'on aurait ce genre de véhicule volant et aussi non polluant par-dessus le marché. Et puis ça m'a rappelé une bédé qui paraissait dans le Journal Spirou de mon enfance : "L’œuf de Karamazout", sortie bien avant ma naissance, en 1964. Le personnage principal, Sophie, est une gamine à qui il arrive des trucs à cause de son papa inventeur. Le véhicule sujet de l'histoire est assez proche dans le concept que l'invention chinoise.

Fake ou pas, s'ils ont trouvé le moyen, l'idée est déjà vieille. Rappelons quand même que la voiture volante est LE véhicule du futur tel que stéréotypé depuis que la science-fiction l'imagine. On se rappelle "Retour vers le futur" et aussi "Le cinquième élément". Je serais curieux de voir la tronche du bouquin de Code de la route de l'an 2030 et +, quand ce genre de concept va se généraliser.



mardi 25 mars 2014

OVNI or not OVNI ?

Peintures au couteau de Christian Jequel


Christian Jequel est artiste peintre à Marseille, c'est ainsi qu'il se présente dès la première page de son site. Et il vous explique tout son art via différents liens.

"La peinture au couteau, selon une technique totalement personnelle que j'ai créé, consiste à exprimer d'un coup de couteau, la forme, le contenu et tout ce qui lui est lié, c'est-à-dire l'ombre, la lumière, les nuances etc ... le tout dans le sens du mouvement et sans dessin préalable"

"La luminosité d'un tableau vient essentiellement du rapport des couleurs entre elles. Ces couleurs, quasiment inexistantes dans la réalité, expriment parfaitement une authenticité pour le spectateur.
Pour s'approcher au plus près de ce que l'on veut exprimer il faut passer par d'autres chemins que la copie conforme."

Voilà de précieux conseils pour ceux qui débutent dans la peinture. Et les couleurs sont effectivement magnifiques. Franches et contrastées, comme écrasées par le soleil du midi, elles donnent aux tableaux une vie propre, une profondeur emplie d'énergie que le relief du couteau accentue encore. Vraiment magnifique. Régalez-vous.